Le Repaire havrais de "Là-bas si j'y suis"


Le Repaire havrais de
  Choisissez votre méthode d'écoute :
  
  écouter en mp3 dans une nouvelle fenêtre ou à télécharger
  écouter en real audio




L'intro de Juliette

Créée en 1989, après la chute du Mur de Berlin, Là-bas si j’y suis est devenue au fil des années une émission culte de France Inter. J’aurais pu dire une émission phare. Mais c’est une émission qui se défie des cultes et se moque des « phares de la pensée ».
Définir Là-bas si j’y suis n’est pas simple car là-bas est partout : émission qui réfléchit, s’indigne, s’amuse, prend du plaisir (et en donne) elle visite Paris avec une bande de filles de banlieue, se fait raser dans le Panshir, rencontre le patron de l’entreprise israélienne qui fabrique les barbelés pour le Mur, un homme qui fabrique une soucoupe volante en bois et des échangistes dans un club, au bois. On y donne les poèmes de Prévert, le sommaire du Monde Diplomatique. Qu’on le veuille ou non, on y croise des féministes voilées, des prostituées heureuses, des homosexuels mariés. On enterre dans la peur un habitant de Grosny et à Doubaï on découvre des milliardaires inconscients et les chaussures de cet ouvrier indien suicidé la veille. Ce sera aussi un bordel allemand pour femmes, Valentine, petite rescapée rwandaise, un criminel de guerre nazi dont l’émission perturbe la retraite paisible, cet homme qui a vu son amant dévoré par les chiens dans un camp à l’époque du triangle rose, de formidables vieilles dames russes qui luttèrent à Stalingrad et les derniers juifs du Yémen…
Là-bas si j’y suis, des reportages et des réflexions donc, sur l’actualité pas un coup d’œil rapide mais un regard qui s’attarde et observe.
C’est une voix surtout qui réjouit les résistants, console les frustrés, redonne courage aux déçus, la voix de Daniel Mermet, aux commandes de l’OVNI radiophonique. Pilote avisé mais exclusif, contesté sur sa droite libérale, et sur sa gauche molle, contestée par des libertaires ou des féministes, par vous et moi en sommes, et même de l’intérieur du vaisseau : il se dit –difficilement- que travailler avec Mermet c’est travailler sous ses ordres.
N’empêche cette voix est là, grave, amicale, et le bon rire de Daniel réjouit souvent dans des circonstances difficiles. Et suffit à faire oublier des crises d’autorité ou de colère qui explosent dit-on hors antenne !!!
C’est en tout cas une équipe bien sûr qui fabrique cette belle émission et ceux et celle qui en font la force sont… les auditeurs bien sûr. Jour après jour ce que nous écoutons d’abord ce sont eux, c'est-à-dire nous : associations, syndicats, individus en pleurs après une émission émouvante, choqués par des propos érotiques, réjouis, de auditeurs qui lisent un poème, témoignent, remercient, appellent à des manifestations. Depuis un an un peu partout en France les auditeurs se retrouvent à la cambrousse ou dans une grande ville autour d’un verre et discutent, et c’est le cas ici.
Avec les auditeurs modestes et géniaux du Havre, ils sera donc question ce soir de France Inter mais surtout de leurs rencontres locales, tous els mercredis, de leurs projets, leurs envies, ce qui les motive !!!

Radio Apple Pie
Emi publique Crétine et immodeste N° 96, ça tourne !!!


EMI PUBLIQUE N° 96
MERCREDI 1er NOVEMBRE 2006
Les AMG du Havre/Le pique nique solidaire d’août 2006 au Havre

Une émission de rentrée avec une nouvule formelle, bigre !
« et quels sont les changements nous direz-vous » ?
- Ecoutez cette émi publique et vous le saurez, serait une réponse tentante …
mais on veut bien vous donner quand même quelques indices :
Désormais on commence par une courte partie « magazine », « tour de table », enfin un premier quart d’heure pendant lequel Léti, Ludo, Pascal et Juliette piquent quelques coups de gueule, appellent à signer des pétitions, disent du bien d’un livre ou adorent un média !!!
On y écoute au moins 2 groupes musicaux de la région (en l’occurrence BUMBLE BEE et HORRORSHOWDESTRUCTION)

La nouvule formelle prévoit des émissions plus courtes, mais pour cette fois c’est raté, on arrive encore à 3h30 d’émission. Faut dire qu nos invités sont passionnants :
Théo, du Collectif 76 contre toutes les discriminations (écouter émi publique N°92
http://www.radioapplepie.org/index.php) nous raconte avec Léti le pique-nique solidaire de cet été à Caucriauville (les assos, les gens du quartier, la musique, le repas…) et les perspectives de nouvelles rencontres régulières dans les quartiers.
Et le gros de l’émission (qui est gros ?) ce sont les AMG du Havre qui nous parlent de leurs réunions, tous les mercredis au Repaire local de LA BAS SI J’Y SUIS (au café LE BISTROT, avenue René Coty). Avec Sylvie, Françoise et Jean-André il est questions de logement, d’emploi, de médias alternatifs, de leur présence en région parisienne au gymnase Jappy en juin dernier, pour défendre le maintien de l’émission LA BAS SI J’Y SUIS (désormais diffusée à 15h sur France Inter, et a toute heure sur le net)

Et toujours les brillantes chroniques de Pascal (Polar) et Ludo (cinéma bis) qui nous raconte l’Etrange festival 2006.

Vous commandez régulièrement des légumes bio, savoureux et pas chers à l’AMAP de votre région ? C’est le moment de déguster une soupe au potiron en écoutant cette émi publique N°96 !!!! pour plus de recettes végétariennes :
http://www.vegetarisme.info/animal24.html
Bonne écoute !!!


Emi(ssion) publique n°96 - enregistrée à l'Apple Pie le mercredi 1 novembre 2006








Chroniques Polar et B.D.
Retrouvez les polars et bd chroniqués par Pascal dans l'émission ...


"Panne sèche" de Rob Roberge (Ed. Série Noire)

Nick Ray est un ancien monteur de cinéma, mais c’est un loser alcoolique et drogué. Ayant perdu son travail et sa femme, il végète comme portier de nuit dans un hôtel en instance de démolition à Long Beach, petite station balnéaire californienne sur le déclin. Lorsque Nick tombe sur un vieux stock d’ordinateurs du FBI renfermant une liste de personnes bénéficiant du programme de protection des témoins, ainsi que leurs nouvelles adresses, il pense JACKPOT et veut faire chanter les balances. Il s’associe avec ses 2 potes, Joe le bras aux asticots, un ancien avocat devenu junkie et Sergueï un russo-batave gonflé aux stéroïdes, flambeur et quelque peu psychopathe. Autant vous dire que le plan va vite tourner au grand n’importe quoi. Un polar déjanté mais un hommage aux laissés pour compte de cette Amérique des gagnants.


"Un homme est mort" de Kris (scénario), Etienne (dessin) Davodeau (Ed. Futuropolis)

 
les bouquins chroniqués





























http://www.RadioApplePie.org
accueil - sommaire des émissions - interviews - cinéma bis - contact - liens -